vignette-clean-maggie.jpg

Clean-Maggie : Nettoyeur de Vinyles [MAJ 21/11]

Projet en cours de réalisation L’article sera mis à jour après chaque étape

Étant un grand amateur de vinyles, je suis bien souvent confronté aux joies mais aussi aux défauts du vinyle. L’un d’entre eux est la poussière. Très vite quand un vinyle dévient très poussiéreux il aura tendance à être désagréable à l’écoute, surtout si vous avez une bonne “chaine” de diffusion du son : une bonne platine avec une bonne cellule, un bon amplificateur et de bonnes enceintes. Et bien évidemment de bonnes oreilles  😆  

J’ai donc entrepris de réaliser un nettoyeur de vinyle. Oui je suis feignant, puisqu’on peut nettoyer ses vinyles sans besoin d’une machine. Pour ce faire vous prenez votre vinyle, vous déversez quelques goutes de nettoyant spécial et avec une brosse en velours vous tournez sur la surface du disque. C’est simple, assez économique mais pas toujours suffisant ou efficace !

Des machines nettoyeuses il en existe déjà des toutes faites, souvent très efficaces mais bien plus onéreuses que la solution manuelle.

Fabriquer soit même une machine nettoyeuse de vinyle ne doit pas être bien compliqué ?

Ce type de machine est composée de différents systèmes :

  • Un système pour faire tourner le disque
  • Un système pour mouiller le disque
  • Un système pour aspirer le disque

Alors pourquoi pas faire moi même et à moindre coût ma propre «lautus orbis sulcus» et le tout piloté par un Arduino et un code qui va bien ?  😎 

16 Septembre 2017

Montage rapide sur une breadboard de l’Arduino Nano, câblage de l’écran, mise en place du module de relais et câblage du 220v. Réalisation du code pour tester l’Arduino, son écran LCD et le module de relais. Montage et tests d’un souffleur (gonfleur pour bouées et matelas pneumatique) en 220 volts qui servira pour l’aspiration (si ça souffle, ça aspire aussi 😉 ).

Les fonctions misent dans le code sont :

  • L’allumage de l’écran (avec message de bienvenue)
  • Mise en rotation du disque
  • Mise en en fonctionnement de l’aspiration
  • Arrêt de l’aspiration puis de la rotation
  • Message de fin d’opération

Je vous ai réaliser une petite vidéo mettant en fonctionnement l’électronique et en parallèle le code qui ce déroule au fur et à mesure des opérations réalisée :

17 Septembre 2017

Fabrication et montage de la motorisation, moteur et poulie central d’entrainement. J’ai également centré le plateau et la poulie avec deux roulements à billes pour skateboard. Le tout fonctionne assez bien, le moteur (9/12v) récupéré manque peut être de pêche, on verra plus tard s’il fallait le changer avec un autre. Le disque tourne assez vite, mais la vitesse ralenti dès lors qu’on y met du produit et l’aspiration, ce qui est normal mais qu’il faut prendre en compte.

18 Septembre 2017

Clean-Maggie aura besoin de faire tourner le disque dans les deux sens de rotations. Ayant du courant continu pour alimenter le moteur il me faut créer un système pouvant envoyer du courant dans un sens et également dans l’autre, sans faire de court-circuit bien évidemment.

Après pas mal de réflexion et de schéma sur papier, tout en tenant compte qu’il me faut utiliser seulement le matériel que j’ai en stock, j’ai trouver une solution en utilisant 3 relais commandés par l’Arduino.

Le relai “CH1” gère l’alimentation en 5 volt, donc ( 2 + 1 = On & 2 + 3 = Off ). Les relais “CH2” et “CH3” fonctionne en binôme, ce qui donne ( 5 + 6 & 8 + 9 = sens de rotation A ) et ( 5 + 4 & 8 + 7 = sens de rotation B). Ce qui donne se code Arduino :

J’ai commenté les “delay” car ils ne sont pas indispensable au bon fonctionnement de l’échangeur de sens de rotation, cependant je ne peut que conseiller de marquer des pauses entre chaque phase d’ouverture ou de fermeture des relais, afin d’éviter le moindre court-circuits même s’il ne serai que d’une fraction de seconde. Il est à noter que les relais Arduino ont 3 connecteurs “1” “2” “3” (attention ça n’est pas inscrit comme cela sur les relais, c’est pour l’exemple suivant) qui donne :

Relai ouvert (non alimenté) par défaut :

  • Continuité entre “1” et “2”
  • Coupure entre “2” et “3”
  • { digitalWrite(CH1, HIGH); }

Relai fermer (sous tension via 5 v) :

  • Continuité entre “2” et “3”
  • Coupure entre “1” et “2”
  • { digitalWrite(CH1, LOW); }

Sur les photos on vois écris “12 v” ce qui est normal car j’ai fait les tests avec une alimentation de 12 volts, mais le disque tourne “trop” vite (le produit de nettoyage par force centrifuge ne reste pas sur le disque). Je suis en train de modifier une “petite” alimentation ATX au format (PRRRRrrrr) 😀 que j’ai récupéré dans un vieux mini pc. J’utiliserai donc le 5 v qui aura un bon ampérage. Mais également d’autres tensions comme le 12 et le 3,3 volts.

21 Septembre 2017

Modification de la micro alimentation : Après avoir dessoudé tout les fils du bloc, j’ai installé de nouveaux fils plus long et d’une section un peu plus importante. J’ai conserver sur l’alim le 12v, le 5v et le 3,3v. Masse comprise seul le 3,3v n’a pas été doublé. J’ai également câblé le fils pour l’allumage de l’alimentation.

18 Novembre 2017

Ayant reçus mon imprimante 3D depuis quelques jours, j’ai pu m’attaquer à la conception et à l’impression des premières pièces sur mesure pour Clean-Maggie. Je me suis rendu à l’évidence que le gonfleur était trop bruyant et peu efficace, j’ai donc entrepris la fabrication d’une turbine qui fonctionnera avec l’aide d’un moteur de disque dur (de type brushless).

 

20 Novembre 2017

Montage sur breadboard de l’électronique permettant de gérer le moteur du disque dur. Il fait savoir que les moteurs de disque dur, comme beaucoup de moteurs (Ventilateurs Informatique, Moteurs de drone …), sont des moteurs de type “Brushless” (sans balais). Ces moteurs fonctionne avec des impulsions sur des phases grace à un signal carré … Enfin grossièrement, le moteur n’est pas polarisé (pas de bornes + et -), il ne fonctionne qu’avec plusieurs phase (Fils rouge +) qui impulse un courant électrique dans un ordre circulaire. Dans mon cas, le moteur HDD que j’ai récupéré, à 3 phases et un point commun. Il me faut donc pour faire tourner le moteur :

  • 1 circuit de régulation par phase, composé d’une résistance de 1k ohm, d’un transistor NPN TiP 120 et d’une diode 1n4007
  • 1 Arduino qui va gérer les impulsions
  • Pour aider la visualisation, ce qui permet notamment de contrôler l’ordre des impulsions, j’ai mis des LED mais pour le fonctionnement c’est facultatif

Le bruit du moteur m’a de suite fait rappeler l’un des premier tube de le “Sweedish House Mafia”, je me suis d’ailleurs précipité pour le signale sur Twitter 😀

Annexe :

Composants utilisés :

  • Arduino Nano // Amazon
  • Écran LCD // Amazon
  • Module i2C // Amazon
  • Gonfleur Électrique // Amazon
  • Module Relais // Amazon
  • Breadboard // Amazon
  • Moteur provenant d’un HDD Maxtor 120 Go
  • 3 Transistors TiP 120
  • 3 Diodes
  • 3 Résistances 1K ohms

 

Code Arduino (mis à jour à chaque étape) :

BiLOU G♺TESClean-Maggie : Nettoyeur de Vinyles [MAJ 21/11]
Partage moi si tu peux !

Poster un commentaire