vignette-el-cube.jpg

ASUS T2-P – L’ordinateur Amnésique !

Des fois, je crois que je dois être le « Brigitte Bardot » des ordinateurs. Je recueille souvent des petits PC perdus, blessés et sans défense. Cette fois-ci, c’est une ASUS T2-P Barebone que j’ai tenté de sauver. Il date de 2004 et il est clairement orienté « Média Center » (DVD, Radio, Wifi, Silencieux “aux normes de 2004” …). L’ordinateur manquait de quelques-unes de ces pièces (RAM, HDD, Carte Wifi), il avait clairement perdu la mémoire !

L’ASUS était vendu avec un Pentium 4 Prescott de 3Ghz. Après avoir nettoyé les restes de “feu” pâte thermique et après avoir poncé le ventirad en cuivre (oui oui), j’ai remis le Prescott en place avec de la nouvelle pâte thermique et surtout en sachant ce qui allait suivre ! #Teaser

La température moyenne du Prescott était de 65c°. Encore merci qu’ASUS est mis un ventirad de chez Thermaltake en cuivre. J’ai donc bien évidemment ouvert mon tiroir à processeurs et effectuer un échange du Prescott avec un Northwood 2,8Ghz. Ce qui de suite change les valeurs thermiques, avec un 45c° de moyenne et surtout un ventilateur de boitier tournant moins vite et faisant moins de bruit du coup.

Bravo Bilou ! Et les performances dans tout ça ?

Bah, tous Geek de ma génération savent que le Prescott est une aberration commerciale. Vendu comme remplaçant du Northwood, il en était pas forcement plus performant. Il chauffait beaucoup, voir trop et même si intel franchit des caps techniques (64 Bit pour les versions F par exemple), le Prescott était loin d’emporter la même ferveur que pour le Northwood.

Après avoir mis des barrettes mémoires 2Go Kingston, un HDD WD Raptor 10K 36Go en sata, une carte graphique Nvidia FX 5200 et après avoir installé Windows 7 32Bit, l’ordinateur fonctionne assez bien et il sait se faire discret (rare à l’époque).

BONUS : Je connaissais le « Bug de l’an 2000 » mais là, après un reset du bios (Clear cmos), je me suis retrouvé en 2080 #WTF ?

BiLOU G♺TESASUS T2-P – L’ordinateur Amnésique !
Partage moi si tu peux !

Poster un commentaire